Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Venez partager et commenter ( dans le respect svp ) , ceci est un blog de brainstorming pour ceux et celles qui sont éveillés face à la réalité.

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Climatologie, #Météorologie, #Science

 Cet article publié le 6 janvier dernier a de quoi faire sourire ! 

"La chose pourrait en étonner plusieurs, mais le réchauffement climatique déjà bien en marche à l’échelle planétaire risque de favoriser le développement de vagues de froid comme celles qui ont balayé le Québec et une bonne partie du Nord-Est américain en l’espace d’à peine quelques jours."

 

En voyant les commentaires sous l'article on perçoit les réactions émotionnelles. Certains sont convaincus du sérieux de cette publication. Or, en science, c'est la réflexion RATIONNELLE qui doit avoir priorité. J'imagine que le fait que l'on nomme deux scientifiques à titre de référence rend le papier plus "sérieux". 

Le premier scientifique est John Liu. J'ai rapidement trouvé un rapport imprimé en 2016  auquel il a participé : Étude de MODÉLISATION de l'Ontario sur le changement climatique et la santé

Dans ce rapport, ils font des liens entre le réchauffement climatique anthropique et la migration des virus, l'augmentation des événements de précipitations extrêmes, de jours au-dessus du seuil d'ozone et bien sûr les vagues de chaleur. Si vous n'avez pas cliqué sur le lien de l'étude, devinez quelle période ils ont utilisée à titre de référence pour MODÉLISER les années 2050 et 2080 ? 

Réponse en image :

Or, les climato-réalistes savent très bien que celle-ci est une période de réchauffement NATURELLE (comme les années 30-40)

Un exemple parmi les prédictions : 

 

Les données depuis le début du présent siècle sont moins intéressantes pour ceux qui ont des objectifs à atteindre avec leurs modèles. 

 

Moyenne de 102 modèles du GIEC versus la réalité

 

Évidemment, le réchauffement de la fin du siècle précédent suit l'ACTIVITÉ SOLAIRE. 

 

Température globale et nombre de taches solaires (activité solaire)

 

Étant donné qu'ils parlent de réchauffement de l'air en Arctique, voici la corrélation de celui-ci avec l'activité solaire. ET LE FAIT QU'IL N'Y A AUCUNE CONCORDANCE AVEC L'ACTIVITÉ HUMAINE.

 

Température en Arctique, activité solaire et humaine

 

Le graphique du GIEC débute par ailleurs au moment où les cycles solaires de 11 ans était en crescendo :

Il y a eu une période de fraîcheur dans les années 60 qui correspond lui aussi à l'activité solaire.

Nombre de taches solaires enregistrées
Summary for policymakers (rapport remis aux décideurs). Cliquez sur l'image pour le lien PDF

 

Si John Liu utilise les mêmes valeurs lorsqu'il mentionne que l'Arctique se réchauffe à une vitesse 2 fois supérieure que les régions plus au sud, on peut comprendre pourquoi il est loin de la réalité du jour !

9 janvier 2018 (jaune=glace, blanc=neige) :

Le forçage radiatif négatif (albédo) se renforce tranquillement mais sûrement. 

 

Cliquez sur ce lien  pour constater le gain de glace sur la carte officielle du Canada. Il s'agit d'une comparaison entre 2006 et 2014 (vous devez bouger de gauche à droite la ligne au centre).

 

En vert : gain de glace depuis 2012 / en rouge : perte

 

Couverture de glace en Islande et les périodes climatiques

 

Masse de neige pour l'hémisphère nord aussi au 9 janvier 2018 (EXCLUANT LES MONTAGNES) :

 

Masse de neige pour l'hémisphère nord aussi au 9 janvier 2018

 

Et du côté sud, la température en Antarctique est à la baisse :

 

 

Le deuxième scientifique, John Holdren, est d'avis que le réchauffement climatique anthropique va bouleverser les courants océaniques qui tempèrent notamment l'Europe de l'Ouest. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je préfère me fier à des études sérieuses sur la climatologie/planétologie plutôt qu'à un spécialiste des dangers liés aux armes nucléaires qui a complété sa thèse sur le sujet de la surpopulation en évoquant des solutions comme la stérilisation forcée...

 

En science, il y a principalement 2 variables qui influencent les courants océaniques et atmosphériques. Il s'agit du Soleil et de la vitesse de rotation de la planète

 

Comme je l'ai expliqué, notamment dans cette entrevue, la sinuosité des courants-jets s'accentue lorsque le Soleil est en période de faible activité. 

Le froid a fait une quarantaine de morts en Inde cette semaine. Et ce serait long d'énumérer les records liés à celui-ci et aux chutes de neige (record de 2.60 mètres dans les Alpes, 10 pouces en plein Sahara, la Chine, l'Italie etc). OUI ces faits doivent être considérés au niveau météorologique (court-terme), tout comme il y aura des coups de chaleur, mais SI LES VARIABLES DEMEURENT LES MÊMES nous sommes en direction d'un refroidissement global. Seul l'avenir climatologique (long-terme + de 30 ans) pourra en témoigner. 

En terminant, prédire la température jusqu'à la fin du siècle en se basant seulement sur des périodes de temps aussi brèves et l'activité humaine, tout en négligeant des variables telles que le Soleil et la couverture nuageuse, me paraît complètement insensé. Ça ne dépasse toutefois pas l'aberration la plus totale de prétendre qu'il fera plus chaud donc, plus froid ... 

Carlos

Twitter: @LpdlcRamirez

 

Commenter cet article

chirurgie esthétique Tunisie 31/01/2020 14:45

Je vous souhaite bon courage , merci pour ce travail énorme :)

Clinique chirurgie esthétique 31/01/2020 14:41

Hier ..j'ai effectué une série de tests sur la neige/pluie et j'ai obtenu un pic très élevé Les courants atmosphériques de surface provenaient du sud-est , ça prouve que l'hiver va se terminer trop froid

chirurgie esthétique laser 31/01/2020 14:39

Je vous félicite pour ce très bon site web :)

Docteur Hichem Mahmoud 31/01/2020 14:13

Un très bon article, bonne continuité

Rhinoplastie Tunisie 31/01/2020 14:11

Un très bon article, bonne continuité !