Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Le blog de lepouvoirdelaconnaissance

Venez partager et commenter ( dans le respect svp ) , ceci est un blog de brainstorming pour ceux et celles qui sont éveillés face à la réalité.

Publié le par Carlos Ramirez
Publié dans : #Soleil_cycle24, #Séismes, #Bouleversements

À propos de cette nouvelle

Avant que quelqu'un ait l'idée de relier la vitesse de rotation de la planète au dioxyde de carbone (CO2), comme on l'a fait pour le changement de direction des pôles magnétiques, je regarde les liens possibles entre cette recherche de l'Université du Colorado (j'ai acheté le document ce matin) et d'autres qui relient cette vitesse de rotation à l'activité solaire et les rayonnements cosmiques. 

Plusieurs quotidiens ont partagé cette étude qui semble faire un lien étroit entre la vitesse de rotation de la planète et la hausse de l'activité sismique. Comme je l'ai brièvement expliqué lors de l'entrevue réalisée par Vic Survivaliste, la faiblesse du champ magnétique stellaire diminue l'attraction magnétique de surface. Ce qui RÉDUIT l'activité sismique. Par conséquent, la pression s'accumule et de fortes secousses et/ou éruptions volcaniques s'en suivent. Or, il y a eu beaucoup moins de forts séismes en 2017 que les années précédentes. Est-ce que la pression s'est suffisamment relâchée ? Nous verrons dans les prochains mois !

Mais revenons à nos moutons. Ce qui m'intéresse c'est de savoir comment et pourquoi cette vitesse de rotation (durée de jour) change. Car les causes possibles sont directement reliées à mes recherches et celles d'autres chercheurs passionnés. Et vous allez voir, c'est très intéressant ! 

Le physicien Jean-Louis Lemouël de l'institut de Physique du Globe de Paris a fait une recherche passionnante sur le sujet. Le géologue et géophysicien Vincent Courtillot que je respecte beaucoup est aussi nommé en référence au bas de l'article. 

Voici un extrait : 

 

L'amplitude de la variation semi-annuelle de la longueur du jour est anti-corrélée au nombre de taches solaires et CORRÉLÉE AU FLUX DE RAYONS COSMIQUES GALACTIQUES.

Donc encore une fois, tout tourne autour du Soleil et des particules interstellaires. Et surtout, lorsqu'on parle de la couverture nuageuse, de la dynamique et de la chimie atmosphérique, nous sommes directement dirigés au CLIMAT. 

Article complet

 

Commenter cet article

Martin 22/01/2018 04:20

Bonjour.

Concernant les grand séismes, j'ai regardé ce cours offert par le Collège de France et présenté par Barbara Romanowicz, qui me semble être une scientifique sérieuse. https://www.college-de-france.fr/site/barbara-romanowicz/course-2017-10-23-15h30.htm Dans le premier cours, elle présente l'évolution des grands séisme et notamment, un graphique sur les 40 dernières années. Eh bien, ce qui est étonnant, c'est de voir qu'entre 1977 ce graphique de l'énergie dégagée par l'ensemble des séismes de 1977 à 2017 (sur 40 ans) et bien, la courbe est vraiment spéciale. En fait, de 1977 à 2005, c'est plutôt linéaire, avec une énergie annuelle plutôt constante année après année. Ensuite, ça s'emballe pour les 12 dernières années. https://youtu.be/pEzYwQExFOI?t=1h19m35s

Martin 23/01/2018 02:12

Mon message comporte une petite copie inutile. Je corrige.

Concernant les grand séismes, j'ai regardé ce cours offert par le Collège de France et présenté par Barbara Romanowicz, qui me semble être une scientifique sérieuse. https://www.college-de-france.fr/site/barbara-romanowicz/course-2017-10-23-15h30.htm Dans le premier cours, elle présente l'évolution des grands séisme et notamment, un graphique sur les 40 dernières années. De 1977 à 2005, c'est plutôt linéaire, avec une énergie annuelle plutôt constante année après année. Ensuite, ça s'emballe pour les 12 dernières années. https://youtu.be/pEzYwQExFOI?t=1h19m35s

Chiron 29/11/2017 11:30

Bon jour, bientot la rancon de la gloire la Terre craque de partout.